Vaccins

Il existe actuellement deux vaccins qui protègent contre l'infection par le VPH. Ceux-ci sont appelés Gardasil et Cervarix. Cervarix est réservé aux femmes.

  • Gardasil9 is designed to protect against nine different types of HPV.
    • HPV types 12, 18, 31, 33, 45, 52 and 58 that cause cervical cancer
    • HPV types 16, 18, 31, 33, 45, 52, 58 that cause vulvar and vaginal cancer
    • HPV types 16, 18, 31, 33, 45, 52 and 58 that cause anal cancer
    • HPV types 6 and 11 that cause genital warts
    • HPV types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 and 58 that cause abnormal and precancerous anal lesions
    • HPV types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 and 58 that cause abnormal and precancerous cervical, vaginal, and vulvar lesions
  • Cervarix est conçu pour protéger contre les types de VPH 16 et 18. Il aide également à protéger les femmes âgées de 10 à 25 ans contre les conditions précancéreuses et les cancers du col de l'utérus.

Les deux vaccins sont autorisés au Canada

Le vaccin contre le VPH fonctionne mieux s'il est administré avant qu'une personne n'entre en contact avec le VPH, car le virus se transmet par contact sexuel peau à peau sous la taille, même sans pénétration avec les doigts, la bouche ou d'autres parties du corps, les préservatifs ne protègent pas non plus complètement les personnes contre donner / attraper ce virus car le préservatif ne couvre que la longueur du pénis et il y a encore d'autres parties sous la taille qui auront un contact direct de peau à peau. Pour être clair, une personne entre en contact avec ce virus lorsqu'elle utilise la bouche, les mains ou les doigts sous le tour de taille d'un partenaire. Comme mentionné précédemment, cela comprend également la mise d'un pénis ou d'un objet dans un vagin ou un cul, et le frottement les uns contre les autres avec un contact peau à peau sous la taille, même sans aucune pénétration.

Concrètement, le moyen le plus simple et le plus efficace d'atteindre tout le monde est de faire vacciner les filles et les garçons avant qu'ils ne soient sexuellement actifs. Au Canada, les programmes de vaccination contre le VPH sont mis en œuvre pour les filles et les garçons dans les écoles entre la 5e et la 8e année selon

Les vaccins sont administrés par injection dans le muscle, généralement le haut du bras. Deux doses séparées sont nécessaires. La deuxième dose doit être administrée à tout moment entre six à 12 mois après la première, mais elle peut être administrée jusqu'à 24 mois après.

Il existe des preuves que les vaccins contre le VPH offrent une protection croisée pour d'autres types de VPH, ce qui peut signifier qu'il a un niveau de protection plus élevé qu'on ne le pensait [1][2][3]. La recherche indique que le vaccin contre le VPH pourrait prévenir les deux tiers des cancers du col de l'utérus chez les femmes de moins de 30 ans d'ici 2025, mais uniquement si le recours à la vaccination contre le VPH est à 80% [4].

Le programme de vaccination

Le programme national canadien d'immunisation contre le VPH a été introduit dans les écoles en 2007, 2008, 2009 et 2010 selon la province. Ce programme est offert aux garçons et aux filles (selon la province et le territoire) et la première vaccination a lieu entre la 4e et la 8e année selon l'endroit. (Déclaration du Comité consultatif (DCC) Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) † Mise à jour sur les vaccins contre le papillomavirus humain (VPH)).

Les vaccins sont efficaces à plus de 98% pour prévenir les anomalies cervicales associées au VPH 16 et 18 chez les femmes qui ont reçu les trois doses et chez celles qui n'ont pas encore été infectées par le VPH [1][2][3][4]. Cependant, l'efficacité est diminuée si la femme vaccinée a déjà contracté le virus. Des recherches récentes montrent que la réponse en anticorps à deux doses chez les adolescentes est aussi bonne qu'un cycle à trois doses dans le groupe d'âge.

Plus d'informations sur le programme de vaccination contre le VPH:
http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/12vol38/acs-dcc-1/index-eng.php

Si vous n'êtes pas éligible au vaccin gratuit, vous pouvez le payer en privé. Certains pharmaciens locaux proposent également le vaccin. Discutez avec votre professionnel de la santé du vaccin contre le VPH.

La vaccination contre le VPH contribuera à réduire le nombre de cas de cancers liés au VPH et le nombre de personnes qui doivent être traitées pour des verrues génitales ou des cancers liés au VPH. Que les filles et les femmes aient été vaccinées ou non, la meilleure protection contre le cancer du col de l'utérus est de continuer à recourir à des tests Pap et des tests VPH réguliers pour les femmes de plus de 30 ans. La combinaison de la vaccination contre le VPH et du dépistage cervical peut aider à réduire l'incidence du cancer du col de l'utérus au Canada.

Programmes de vaccination contre le papillomavirus humain par province / territoire:

Province / Territoire Calendrier de routine pour les filles - 1,2 et 6 mois (année de mise en œuvre) Horaire de routine pour les garçons (année de mise en œuvre) Programme de rattrapage pour les filles Programmes de rattrapage pour les garçons Other Information – Updated 2020
Colombie britannique Grade 6 (2008) 6e année (2017) – Females and males (born in 2006 or later) vaccination initiated before 19 and catch up to 26 (2020) – Females and males (born in 2006 or later) vaccination initiated before 19 and catch up to 26 (2020) High Risk Program: HIV+ (9-26). Transgender 9-26. (2020)
Alberta -Grade 6 (2020) -Grade 6(2020) – Students eligible to receive vaccine in Grade 6 continue to be eligible to receive the vaccine up to and including 26 years of age; Males and females 17 years up to and including 26 years of age (2020) -Students eligible to receive vaccine in Grade 6 continue to be eligible to receive the vaccine up to and including 26 years of age; Males and females 17 years up to and including 26 years of age (2020) – High Risk Program: Hematopoletic Stem Cell Transplant recipient: Less inclusive as catch-up program; Organ transplant candidates and recipients: less inclusive as catch-up program (2020)
Saskatchewan -Grade 6 (2008) -Grade 6 (2017) – Females born since 1996 (2020)
– Females and males younger than 27 years old with specific medical conditions. Publicly funded immigrant and Refugee immunization
– Males born since 2006
Females and males younger than 27 years old with specific medical conditions. Publicly funded immigrant and Refugee immunization
High Risk Program: HIV+ males (9-17) (2020)
Manitoba Grade 6 (2008) 6e année (2016) – Females born 1997or later (2020)
can get up to 3 doses, if they missed the Grade 6 program.
– Females born between 1986 and 2005 with an increased risk if HPV infection are eligible for the 3 doses, if they started the vaccine series before March 31, 2014.
– Females who are immunocompromised or HIV-positive and born during or after 1997 are also eligible to receive 3 doses.
– Grades 8+9 (2016)
– Males born 2002 or later (2020)
– High Risk Program: HIV + and immunocompromised Males 9-26 years of age
Females 9 -45 yeas of age.
Dx RRP (past or present); Men<18 incarcerated (past or present), Gay, bisexual male & Transgender 9-26; Sexual assault victims Males: 9-26/Females:9-45
Females 9-45 with new high-grade cervical histopathology (2020)
Ontario 7e année (2007) 7e année (2016) – Until Grade 12 (2020)
- Les filles commençant la 8e année au cours de l'année scolaire 2016-2017 pourront recevoir le vaccin.
– Until Grade 12 (2020) High Risk Program: High Risk Males 9-26
-Those with multiple sex partners up to 26 (2020)
Quebec Grade 4 (2008) – Grade 4 (2016)
– Also, men 26 years old and younger, who have sex with other men can get the HPV vaccine free of charge. (2016)
– Until age 18 – Until age of 18 High Risk Program: Immunocompromised men or women (9-26)
(2020)
Nouveau-Brunswick Grade 7 (2008) 7e année (2017)
Nouvelle-Écosse 7e année (2007) 7e année (2015) High Risk Program: HIV and MSM 9-45 (2020)
Île-du-Prince-Édouard 6e année (2007) 6e année (2013) – Individuals who missed the HPV immunization in Grade 6 since 2007 (2020) – Individuals who missed the HPV immunization in Grade 6 since 2007 (2020) High Risk Program: Adult males: 18-26 with following risk factors:
– having unprotected sex with multiple partners (male and female)
-history of genital warts
– individuals who missed the HPV immunization in Grade 6 since 2012
Men who have sex with men (MSM) and for immunocompetent males and females who have HIV regardless of age.
Adult females: 18-45 with the following risk factors
– having unprotected sex with multiple partners (male and female)
– history of genital warts
– an abnormal PAP test
(2020)
Terre-Neuve-et-Labrador – Grade 6 (2007) – Grade 6 (2017)
Territoires du nord-ouest -Grade 4 (2020)
-Grades 4-6 (2009)
* 9-14 ans: 2 doses
* 15 ans +: 3 doses
-Grade 4 (2020) – Males and Females 9-26 (2020) – Males and Females 9-26 (2020)
Yukon – Grade 6 (2008-09) 6e année (2017) – Females age 15-18 High Risk Program: Males and Females HIV+ (age 9-45) Males high risk (9-26); MSM; Street involved (2020)
Nunavut – Grade 6 (2010) or more than 9 years old -Grade 6 or more than 9 years old (2020)

 

 

 

Déclaration du Comité consultatif (DCC) et Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI). (2012). Mise à jour sur les vaccins contre le papillomavirus humain (VPH). Rapport sur les maladies transmissibles au Canada. Vol. 38

Effets secondaires causés par la vaccination

Des milliers de filles et de femmes d'âges différents ont participé aux essais cliniques des vaccins contre le VPH [1]. Ces essais ont montré que le vaccin offre une protection de 98% contre l'infection par les types de VPH à haut risque chez les filles qui n'avaient pas été infectées auparavant par le virus. Les effets secondaires des deux vaccins sont généralement bénins.

Les effets secondaires du vaccin Gardasil contre le VPH comprennent [2]:

Les effets indésirables très fréquents (effets indésirables pouvant survenir dans plus d'une dose de vaccin sur 10) signalés par les filles ayant reçu le vaccin sont:

  • Problèmes au site d'injection tels que rougeur, ecchymose, démangeaisons, gonflement, douleur ou cellulite
  • Maux de tête

Fréquent (effets indésirables pouvant survenir dans moins de 1 pour 10 mais plus de 1 pour 100 doses de vaccin):

  • Fièvre
  • Nausée (sensation de malaise)
  • Bras, mains, jambes ou pieds douloureux

Rare (effets indésirables pouvant survenir en moins d'un pour 100 mais plus d'un pour 1000 doses de vaccin):

  • Plus d'une personne sur 10 000 qui a l'expérience du vaccin Gardasil contre le VPH:
  • Une éruption cutanée rouge qui démange (urticaire)
  • Moins de 1 personne sur 10 000 ayant l'expérience du vaccin Gardasil contre le VPH:
    • Restriction des voies respiratoires et respiration difficile (brochospasme)

Pour plus d'informations sur les effets secondaires du vaccin contre le VPH, veuillez consulter ces sites Web:

  1. http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/12vol38/acs-dcc-1/index-eng.php#a4-8

  2. http://www.gardasil.com/about-gardasil/about-gardasil/

  3. http://www.gsk.ca/english/docs-pdf/product-monographs/Cervarix.pdf
Références

Les vaccins.

  1. Wheeler C. et al., 2009. The Impact of Quadrivalent Human Papillomavirus (HPV; Types 6, 11, 16, and 18) L1 Virus-Like Particle Vaccine on Infection and Disease Due to Oncogenic Nonvaccine HPV Types in Sexually Active Women Aged 16-26 Years. J Infect Dis, 199(7), 936-44.
  2. Szarewski A. 2008. HPV vaccines: peering through the fog. Journal of Family planning and Reproductive Health Care 34(4), 207-209.
  3. Malagon T. et al., 2012. Cross-proective efficacy of two human papillomvirus vaccines: a systematic review and meta-analysis. The Lancet Infectious Diseases 12, 781-789.
  4. Cuzick J, Castanon A, and Sasieni P. 2010. Predicted impact of vaccination against human papillomavirus 16/18 on cancer incidence and cervical abnormalities in women aged 20–29 in the UK. British Journal of Cancer 102, 933-939.

Le programme de vaccination.

  1. Paavonen J. et al., 2009. Efficacy of human papillomavirus (HPV) -16/18 AS04- adjuvanted vaccine against cervical infection and precancer caused by oncogenic HPV types (PATRICIA): final analysis of a double-blind, randomised study in young women. The Lancet, 374 (9686), 301-14.
  2. Szarewski A. 2012. Cervarix®: a bivalent vaccine against HPV types 16 and 18, with cross-protection againstother high-risk HPV types. Expert Rev. Vaccines 11(6), 645–657.
  3. Dillner J. et al., 2010. Four year efficacy of prophylactic human papillomavirus quadrivalent vaccine against low grade cervical, vulvar, and vaginal intraepithelial neoplasia and anogenital warts: randomised controlled trial. BMJ 341: c3493. Available online: http://www.bmj.com/content/341/bmj.c3493. Accessed 03.05.2013.
  4. Kjaer S. et al., 2009. A pooled analysis of continued prophylactic efficacy of quadrivalent human papillomavirus (Types 6/11/16/18) vaccine against high-grade cervical and external genital lesions. Cancer Prevention Research 2 (10), 868-878.

Effets secondaires causés par la vaccination.

  1. Schiller JT. et al. 2008. An update of prophylactic human papillomavirus L1 virus-like particle vaccine clinical trial results. Vaccine, 26 (10), K53-61.
  2. NHS choices website: http://www.nhs.uk/Conditions/HPV-vaccination/Pages/Side-effects.aspx. Accessed 03.05.2013.

FR
EN FR